L’église Saint-Casimir a été construite entre 1898 et 1899 par Alfred et Joseph Giroux, selon les plans de l’architecte Joseph-Georges Buissières. L’influence gothique qui caractérise l’édifice est typique de l’époque victorienne. Le riche décor intérieur, conçu par la firme Berlinguet et Lemay de Québec, a été réalisé par Joseph Giroux et Michele Rigali (1841-1910). L’ensemble est remarquablement équilibré; le « jubé des sœurs », une galerie en hémicycle qui encadre le chœur, est une composante particulièrement impressionnante. Quatre statues de Louis Jobin ornent la nef; le sculpteur a aussi réalisé le saint Casimir placé entre les deux clochers. L’orgue Casavant de 27 registres a été acquis par la fabrique en 1905. L’imposant monument du Sacré-Cœur se trouvant sur le parvis a été installé en 1920. Lors de la construction de ce troisième lieu de culte sur le site, on a conservé la sacristie qui était adossée à l’église précédente. Celle-ci a gardé son décor intérieur, conçu en 1887, par l’architecte Georges-Émile Tanguay (1858-1923). L’îlot paroissial, érigé sur un site dégagé face au pont qui enjambe la rivière Sainte-Anne, comprend l’église « aux clochers de haute basilique »1, le presbytère, le vieux couvent et le vaste cimetière. L’ensemble institutionnel, inventorié au répertoire du patrimoine culturel du Québec, mais ne bénéficiant d’aucune protection légale, compte parmi les plus beaux sites patrimoniaux de Portneuf.
1Selon le poète Alain Grandbois