ÉGLISE SAINTE-FAMILLE DE CAP-SANTÉ
L’église Sainte-Famille a été construite entre 1754 et 1767 selon les plans de l’abbé de la paroisse, Joseph Fillion. Elle est l’un des rares exemples de l’architecture religieuse de l’époque de la Nouvelle-France. Sa construction a été interrompue pendant une année au moment de la prise de Québec, la main-d’œuvre, les outils et les matériaux étant réquisitionnés pour la construction du fort Jacques-Cartier. Dans la seconde moitié du XIXe siècle, on a apposé un revêtement de bois horizontal, imitant la pierre de taille, sur la façade et vertical sur le pan nord. L’ornementation intérieure a été réalisée entre 1859 et 1861 par l’architecte Raphaël Giroux (1815-1869). Plusieurs trésors artistiques sont conservés dans le lieu de culte : un chandelier pascal sculpté en 1738 par Charles Vézina (1685-1755), deux chandeliers de Jean Valin (1691-1759), des autels de Louis-Amable Quevillon (1749-1823), deux sculptures de Louis Jobin (1845-1928) – un Sacré-Cœur (1889) et une Éducation de la Vierge (1877), des tableaux d’Antoine Plamondon et de Joseph Légaré (1795-1855), ainsi que des vitraux, conçus en 1926, par la firme Hobbs de Montréal. Le site comprenant l’église, la place, le presbytère, le cimetière, le charnier, le monument, la fontaine ainsi que le tronçon de l’ancien chemin menant au quai, a été classé en 1986 pour sa représentation d’un ensemble institutionnel villageois typique et son intégration à l’environnement naturel.