Patrimoine religieux

 


 

UN MUSÉE EN PIÈCES DÉTACHÉES À DÉCOUVRIR…

Depuis plusieurs années, les routes de la MRC de Portneuf livrent les secrets de leurs richesses patrimoniales. Les Voies du Sacré vous proposent d’accéder à un grand musée régional en pièces détachées et de découvrir l’âme de temples érigés dans des paysages uniques ainsi que le patrimoine artistique de toute une collectivité.

La saison estivale 2020 s’annonce riche en découvertes ! Cinq églises accueillent les visiteurs, dont les quatre églises classées du chemin du Roy. Les guides-interprètes présents sur place vous permettront de démystifier ces architectures étonnantes qui constituent la fierté d’une région vivante. Parcourez le Chemin du Roy de Neuville à Grondines, en passant par Cap-Santé et Deschambault, puis poursuivez votre route jusqu’à Saint-Casimir pour découvrir les plus belles églises de la région.

 
 

LES CINQ ÉGLISES OUVERTES AUX PUBLIC DURANT L’ÉTÉ :


 

DOCUMENTATION DES DÉCORS INTÉRIEURS DES ÉGLISES

Dans les années qui viennent, il est probable que plusieurs églises connaissent des transformations susceptibles d’apporter une modification mineure ou importante à l’ambiance prévue à l’origine et qui les caractérise. Par conséquent, il a été jugé primordial de documenter ces décors avant que ce ne soit plus possible.

Les technologies actuelles offrent plusieurs possibilités pour ce faire. Le scan 3D, la photogrammétrie et les visites virtuelles, notamment, permettent une prise de données précise, dont les résultats pourraient mener à différents types de projets de mise en valeur.

 

La documentation numérique est toujours en cours, mais déjà plusieurs lieux de culte ont été numérisés. Les données recueillies sont disponibles pour consultation sur le site web de Portneuf virtuel.


 

LA PETITE HISTOIRE DE L’ARCHITECTURE RELIGIEUSE AU QUÉBEC

 
Témoins éloquents de l’histoire du Québec, les églises sont au cœur de la vie de la plupart des communautés. Outre la vocation cultuelle de ces édifices, on leur reconnaît en effet une fonction sociale des plus importantes. Lieux de rencontre, d’accueil, d’échange d’informations, parfois même d’enseignement, les églises et leurs clochers marquent un point central dans le paysage culturel villageois. Dessinées et construites par les artistes et les artisans des différentes régions du Québec, les églises du XVIIIe et du XIXe siècle sont des repères permettant de lire l’évolution de l’architecture d’ici. D’abord modestes, elles ont pris des dimensions plus imposantes suivant l’augmentation de la population et les aspirations des dirigeants des communautés. Inspirées des courants français au début de la colonie, elles ont ensuite intégré différentes influences stylistiques suivant les modes européennes et au gré des goûts approuvés par le clergé. Quelques plans typiques ont eu la faveur des communautés québécoises au fil des ans : le plan Maillou, le plan récollet et le plan jésuite. Ce dernier est le plus courant dans la région de Portneuf. Facilement identifiable, il prend la forme d’une croix latine. Les églises portneuvoises les plus anciennes suivent la tradition catholique et sont orientées vers l’est, le soleil levant symbolisant le Christ ressuscité.